فرع تونس مبادرات الطلبة و الباحثين IEEE

L’application mobile et web Neghlbouh, accompagnée par le bracelet électronique, est un projet élaboré par des étudiants ingénieurs lors de la crise de coronavirus pour venir en aide à l’État afin de lutter contre la pandémie. En effet et grâce à l’application, on peut limiter la transmission horizontale du virus. Mais comment ? L’application possède une « map » qui localise les zones contaminées, en plus, elle permet à l’utilisateur de s’informer sur le nombre de personnes présentes dans une zone précise et donc éviter l’encombrement. Notre application va donner une analyse du risque de contamination selon le nombre de personnes présentes et le nombre de personnes contaminées dans cette zone. Selon ces informations fournies, l’utilisateur peut décider de sortir de chez lui ou pas. En cas de sortie, il confirme sa sortie afin de l’ajouter parmi les personnes présentes dans cette zone-là. Finalement, le bracelet électronique sert à localiser les personnes en auto-confinement et les surveiller. Cela facilitera le travail du ministère de santé grâce à la détection immédiate et en temps réel des personnes qui n’ont pas respecté leur confinement et ont quitté leur logement. De plus la plateforme alerte les personnes présentes dans la même zone que celui qui n’a pas respecté le confinement obligatoire (sans donner ses données personnelles ni sa localisation exacte). C’est un projet pilote qui permet de minimiser les dégâts et éviter la transmission horizontale le maximum. Il peut être encore amélioré en présence de moyens techniques et financiers et qui peut toucher 90% du territoire tunisien. On a pensé aussi aux citoyens qui n’ont accès ni aux smartphones ni à Internet, on peut leur fournir un service sms, suite à une partenariat avec un opérateur téléphonique, qui l’informe toujours sur le risque de contamination dans leurs zones.

Vous pouvez télécharger la présentation ici